Ecosystème

L’INREV entretient des collaborations très fructueuses pour son approche interdisciplinaire arts/sciences/technologies avec d’autres laboratoires de l’université Paris 8 (dans d’autres arts, ou dans les domaines des sciences humaines et sociales), avec des grandes écoles d’arts, avec des institutions muséales ou de conservation, en montant de nouveaux programmes de recherche autour de nos axes principaux.

Pour cela, l’INREV s’appuie sur un éco système composé

  • du Labex Art-H2H, de L’IDEFI-CréaTIC, et du futur programme PIA3 ArTeC, de l’Université Paris 8, de la COMUE,

  • des sociétés d’image numérique de la région parisienne et le pôle de compétitivité Cap digital,

  • du réseau des laboratoires scientifiques en réalité virtuelle/augmentée/mixte (L’AFRV), 

  • et du Réseau Art Numérique (RAN) du Centre des Arts d’Enghien les Bains.

 

1) Le Labex Art-H2H et l’Idefi-CréaTIC de Paris 8 et la ComUE Université Paris Lumière

Depuis 2012, le Labex Arts-H2H a permis de concrétiser 7 projets de l’INREV qui furent valorisés dans des colloques internationaux, journées d’études, publications, créations, expositions financées par le laboratoire d’excellence. (Voir le rubrique Projets scientifiques)

L’INREV participe à l’IDEFI-CréaTIC (idefi-creatic.net) et a conduit cinq Ateliers-laboratoires sur des thèmes de l’équipe. Ces actions ont contribué à la formation à la recherche des étudiants des masters de l’IDEFI à partir d’une diffusion des travaux menés par l’INREV.

 

2) Des sociétés d’image numérique de la région parisienne et le pôle de compétitivité Cap digital (Futur en Seine)

Depuis trente ans, les collaborations étroites que l’INREV entretient avec les sociétés d’image numérique de la région parisienne et le pôle de compétitivité Cap digital, ont permis :

-de développer des projets de recherche en commun (partenariats dans des projets Labex, contrats de Recherche & Développement, conventions CIFRE) ;

-de créer pour la formation ATI, le master professionnel « Création numérique, parcours Arts et Technologies de l’Image virtuelle (ATI) » et d’ouvrir un master en Alternance auquel s’inscrivent 50 % des étudiants dans les promotions de M2.

-de mettre en place des séminaires professionnels et des masters-classes dans le master ATI et dans les séminaires de doctorants.

-de permettre à des doctorants de conduire leurs recherches dans le cadre de conventions CIFRE (12 doctorats CIFRE soutenus de 1995 à 2014 et 2 contrats CIFRE en cours).

Ces activités ont évidemment renforcé les liens que l’INREV entretient avec le milieu professionnel de l’image numérique et lui ont permis de mener des travaux en Recherche et Développement (sous forme de logiciels, prototypes, plateforme pour la création numérique).

 

3) Le réseau de L’AFRV (Association Française de Réalité Virtuelle, Augmentée, Mixte et d’interaction 3D) au sein duquel, l’INREV pilote des workshops sur l’art et la réalité virtuelle/augmentée tout en apportant une singularité de travaux articulant les domaines technico-scientifiques aux arts numériques.

 

4) Le Réseau Art Numérique (RAN) du Centre des Arts d’Enghien les Bains

Le RAN est une plateforme de collaboration internationale de 25 structures de production, diffusion, formation ouverte aux liens arts-sciences-industries. En tant que membre, l’INREV est sollicitée depuis 10 ans pour présenter ses œuvres, valoriser ses travaux expérimentaux et intervenir dans les conférences du festival Bains Numériques. L’INREV participe aussi au salon professionnel « La Fabrique Numérique », crée en 2016 par ce festival. Ces moments de rencontre et de veille technologique avancée permettent de faire connaître l’INREV aux acteurs économiques et culturels de la région Ile de France et aux partenaires internationaux du RAN.